Vaud

Colère, tristesse et incompréhension

Environ 700 personnes ont défilé mercredi à Lausanne pour demander que justice soit rendue suite au décès d’un jeune Gambien dans une cellule de police.
Un agent de police a demandé sans succès que la banderole «Police killed again» soit retirée. SDT
Vaud

En hommage au requérant d’asile gambien décédé dans une cellule de la police cantonale la semaine dernière, environ 700 personnes ont marché mercredi soir dans les rues de Lausanne. Les manifestants ont demandé que justice soit faite et ont dénoncé une criminalisation de la communauté noire. A 23 ans, Lamin est décédé le 24 octobre dans la zone carcérale de la Blécherette, après avoir été arrêté par erreur à la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion