Actualité

La manipulation russe beaucoup plus vaste

Facebook, Twitter et Google seront auditionnés par le congrès américain, qui enquête sur une possible ingérence russe dans la campagne qui a mené à la victoire de Trump.
États-Unis

Les tentatives de manipulation politique par la Russie via les réseaux sociaux pendant la présidentielle américaine ont été beaucoup plus vastes qu’initialement estimées, ont indiqué lundi plusieurs sources. Elles auraient touché des dizaines de millions de personnes. Facebook, Twitter et Google sont dans la ligne de mire du congrès américain, qui enquête sur une possible ingérence russe dans la campagne qui a mené à la victoire de Donald Trump et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion