Écologie

La déforestation mondiale s’accentue

C’est une surface forestière équivalente à la Nouvelle-Zélande qui a disparu en 2016. En cause: les incendies, mais aussi l’agriculture, l’exploitation du bois et l’activité minière.
Environnement

La perte des surfaces forestières dans le monde a atteint en 2016 un niveau record de 29,7 millions d’hectares, selon des estimations publiées lundi par le Global Forest Watch (GFW). C’est l’équivalent de la superficie de la Nouvelle-Zélande. Ce bond de 51% sur un an s’explique surtout par les nombreux incendies ayant sévi dans le monde l’an dernier. Les récents brasiers en Californie et au Portugal devraient hisser 2017 vers

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion