Genève

La discrète formation des imams

Un cours-pilote destiné aux imams a débuté à la rentrée universitaire. Il soulève nombre de questions, qu’il s’agisse de son financement ou de la discrétion dont il est entouré.
Le programme lancé par l’université comptera une douzaine de participants. Emmanuelle Fournier - Lorentz
Enseignement

A l’origine de ce nouveau CAS (Certificate of Advanced Studies), la volonté de l’association albanophone genevoise Dituria et celle d’autres communautés de se doter d’outils de formation continue. Sa demande, adressée au Bureau de l’intégration des étrangers, a été entendue puisque depuis septembre, l’université de Genève a lancé un programme qui regroupera d’ici au printemps une douzaine de participants. Des imams en exercice, mais aussi quelques personnes – dont deux femmes –

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion