Genève

L’expo «Body Worlds» ne viole pas la loi

L'exposition qui se tient à Palexpo à Genève a lieu dans un espace fermé et personne n'a l'obligation de s'y rendre, estime le Conseil d'Etat.
Ethique

L'exposition de cadavres plastinés Body Worlds, qui se tient à Palexpo Genève jusqu'en janvier, ne viole aucune disposition légale, selon le Conseil d'Etat genevois. Telle est la réponse que l'exécutif a donnée aux députés UDC Marc Falquet et vert François Lefort. Les deux élus, mal à l'aise devant cette exposition qui, selon eux, utilise le corps de défunts à des objectifs commerciaux, avaient demandé au gouvernement de se pencher sur

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion