Suisse

«Les patients vont peu chez le médecin en Suisse»

Selon une organisation de patients, les Suisses vont finalement peu chez le médecin.
Primes maladie

Fin septembre, alors que la hausse des primes d’assurance-maladie était dévoilée (4% en moyenne pour la Suisse l’an prochain), la conseillère d’Etat fribourgeoise Anne-Claude Demierre insistait: il faut que tout le monde joue le jeu. A commencer par les patients: «Ils doivent être attentifs à ne pas provoquer des coûts inutiles.» Porte-parole de comparis.ch, plateforme de comparaison des primes, Félix Schneuwly renchérissait en pointant du doigt les Romands, trop enclins

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion