Valais

Divorce au sein d’Addiction Valais

Après une période de crise, les foyers des Rives du Rhône se séparent d’Addiction Valais. Le canton, pionnier dans la gestion de la toxicomanie, aurait-il fait un pas en arrière?
Les Rives du Rhône emmènent leurs pensionnaires dans des voyages à visée thérapeutique LES RIVES DU RHÔNE/DR
Toxicomanie

Les deux institutions qui s’occupent de la prise en charge de la toxicomanie en Valais – les foyers des Rives du Rhône et Addiction Valais – se sont séparées la semaine dernière. Le canton faisait jusqu’alors figure d’exemple dans ce domaine, encourageant des approches thérapeutiques diversifiées. Cette sécession laisse craindre un cloisonnement entre les institutions et un retour en arrière. La situation a pris la forme d’un dialogue de sourds, dans lequel

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion