Musique

Les Crags refusent de grandir

Chahutés par la vie, les Genevois se remettent en selle avec un album qui fait la part belle à la voix puissante et solaire de Sylvain Demierre.
The Crags CECILE TONI TURNER
Rock

Qu’on se le dise: Sylvain Demierre possède l’une des plus belles voix rock du circuit helvétique. Souple et claire, surpuissante, dotée d’un léger vibrato naturel. Pour s’en convaincre, il suffit d’écouter «Frequency», titre qui ouvre Overgrown, deuxième album publié par The Crags. Le couplet chanté en falsetto, à la manière de Thom Yorke ou Josh Homme, serpente sur des accords sixties et une pulsation retenue. Jusqu’au solo de guitare. Après quoi

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion