Arts plastiques

Impossible Ararat

A partir d’un roman inachevé, la première Triennale d’Arménie regarde la montagne sacrée et sublime l’art contemporain. Visite d’une exposition habitée.
L'installation en anamorphose de Felice Varini à la gare centrale d'Erevan. TTH
Art contemporain

C’est le roman d’une quête: la recherche d’une montagne de l’hémisphère sud qui symboliserait tous les sommets sacrés des écritures. L’ouvrage s’appelle Le Mont Analogue, paru en 1952 et devenu culte malgré son histoire inachevée, ou à cause de celle-ci, son auteur René Daumal étant décédé avant d’avoir pu apporter un point final au périple imaginaire. C’est autour de cette trame narrative célébrant exploration et impossibilité que s’est construite «Standart

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion