Genève

Un étudiant au service des justiciables

Un étudiant en droit, choqué par le fonctionnement des ordonnances pénales, a créé un site internet ou chacun peut décrypter son ordonnance pénale et générer une opposition automatique et personnalisée.
Justice

«En Suisse, on peut se faire condamner sans avoir été entendu une seule fois par la justice». Fabio Burgener, 26 ans et étudiant en droit est choqué par le fonctionnement des ordonnances pénales. Utilisées principalement par le Ministère public et le Service des contraventions, elles concernent des délits pénaux mineurs –passibles d’une peine d’emprisonnement de moins de 6 mois– et les infractions au code de la route. Si elles sont

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion