Actualité

Le château de Franco visé par une plainte à Genève

Classé, le Pazo de Meiras – ancienne résidence d’été de l’ex-dictateur espagnol – doit être ouvert au public. Mais la fondation Francisco Franco veut s’en servir pour faire l’apologie du fascisme.  
Le Pazo de Meiras «appartient au peuple galicien. Plus jamais le franquisme!» BNG
Espagne

Une fondation à la gloire de Francisco Franco, l’ancien dictateur espagnol (1939-1975), subventionnée par Madrid et chargée de faire visiter un bien patrimonial historique encore en mains de la famille du «Généralissime». La situation du Pazo de Meiras, près de La Corogne, en Galice, ne manque pas de surprendre à l’étranger. En Espagne, l’ancienne résidence d’été du dictateur n’est pourtant qu’un symbole parmi d’autres d’une «Transition démocratique» toujours pas terminée.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion