Vaud

«Il n’y a pas de logements bon marché»

Malgré la hausse du nombre d’appartements vacants, ceux à loyer modéré sont indisponibles. Le point avec Bernard Virchaud, président de l’association romande des maîtres d’ouvrage d’utilité publique.
Les prix du marché du logement demeurent trop élevés pour une partie de la population. MTI
Vaud

La pénurie de logements continue de sévir dans le canton. Au 1er juin 2017, 3650 logements sont annoncés comme vacants sur l’ensemble du territoire vaudois. Plus que l’année dernière. Reste que les prix du marché demeurent trop élevés pour une partie de la population. Pour répondre aux besoins de celle-ci, il est nécessaire de construire des logements bon marché. Tel est en tout cas le souhait d’Armoup, l’association romande des maîtres d’ouvrage d’utilité

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion