Écologie

Le GIEC cherche de nouveaux revenus

Menacé par un retrait américain, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat cherche à renouveler ses modes de financement.
Climat

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) cherche de nouveaux financements en raison de membres mauvais payeurs et le possible retrait des Etats-Unis. Un financement participatif ou le passage par des fondations sont à l’étude. La situation financière du GIEC s’est détériorée de manière préoccupante ces dernières années, a indiqué dimanche à l’ats Andreas Fischlin, vice-président du groupe de travail II du GIEC, également professeur à l’EPFZ, au

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion