Vaud

A.-C. Lyon renonce à un poste risqué

L’ex-ministre socialiste devait présider la Fondation du Musée des beaux-arts, elle a vite changé d’avis.
Anne-Catherine Lyon a annoncer se tourner vers «d’autres activités et projets» (photo archive). LUDOVIC PERON/WIKICOMMONS
Vaud

Anne-Catherine Lyon renonce à la présidence du Conseil de la Fondation du Musée des beaux-arts. L’ex-ministre socialiste de la Culture «a demandé au Conseil d’Etat d’être déchargée de cette présidence», écrit le Gouvernement vaudois dans un bref communiqué. Mais pourquoi donc abandonne-t-elle soudain cette fonction qu’elle a obtenue il y a deux mois, juste avant de quitter sa fonction de conseillère d’Etat? Le Conseil d’Etat reste vague. Il indique qu’Anne-Catherine

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion