Suisse

La croix contre la faucille

(6/6) Dans sa lutte contre le bolchévisme, l’Entente internationale anticommuniste (EIA) fondée à Genève en 1924 a aussi tenté de mobiliser les milieux religieux, via sa commission Pro Deo.
Catalogue de l’exposition sur les Sans Dieu qui a été montrée dans 19 villes de Suisse entre janvier 1934 et mai 1935. DR
Série d'été «Octobre helvétique»

Durant vingt-cinq ans, l’Entente internationale anticommuniste (EIA), née à Genève en 1924, a tissé un réseau européen d’influence parmi les élites économiques et politiques, suisses et européennes, dans le but de contrecarrer les plans de la Troisième Internationale. Dès sa fondation par l’avocat genevois Théodore Aubert et le médecin d’origine russe Georges Lodygensky, elle a brandi la défense de la «civilisation chrétienne» contre l’athéisme communiste. L’EIA dédiera même une commission

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion