Genève

Pas de nouveau bus pour les 850 élèves

Une école de commerce ouvrira dès cette rentrée à Frontenex. Alors que les bus sont déjà saturés dans ce secteur, comment gérer ce nouvel afflux d’étudiants?
Sans augmenter l’offre PATRICK GILLIÉRON LOPRENO
Genève

Risque élevé de bus saturés à Chêne-Bougeries. Dès cette rentrée, la nouvelle école de commerce Raymond-Uldry ouvrira ses portes aux abords du plateau de Frontenex. Près de 850 nouveaux élèves devront s’y rendre chaque jour. L’Etat n’a toutefois pas prévu d’augmenter l’offre en transports publics dans ce secteur, bien que les bus soient déjà bien remplis lors des heures de pointe du matin. Le 28 août, la région comptera donc

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion