Actualité

Ultimatum cambodgien au Laos

Regain de tension entre les deux pays qui partagent une frontière de 540 kilomètres, dont certaines parties ne sont toujours pas clairement délimitées.
Frontière

Le Premier ministre cambodgien, Hun Sen, a lancé vendredi un ultimatum au Laos voisin pour qu'il retire une trentaine de soldats déployés de “son” côté de la frontière. Cette incursion est comparable à une “invasion”, selon lui. “J'en appelle au Premier ministre du Laos Thongloun Sisoulith pour qu'il retire ses troupes du territoire cambodgien”, a déclaré Hun Sen, leur donnant six jours pour ce retrait, soit jusqu'au 17 août. Depuis

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion