Actualité

L’opposition crie à la fraude électorale

Quatre personnes ont été tuées lors de manifestations d’opposants à la réélection du président sortant Uhuru Kenyatta.
Kenya

Quatre personnes ont été tuées mercredi au Kenya dans deux incidents séparés. Ceux-ci ont eu lieu après le rejet par l’opposant Raila Odinga des résultats provisoires de la présidentielle donnant le sortant Uhuru Kenyatta largement en tête. Au lendemain de l’élection, la police a tiré des grenades lacrymogènes sur plusieurs centaines de manifestants dans des fiefs de l’opposition coutumiers de ce genre d’échauffourées en période électorale, notamment à Kisumu (ouest).

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion