Arts plastiques

La photographie à l’ère des traces

A découvrir tout l’été, les Rencontres de la photographie d’Arles font le tour de notre époque en quarante expositions. Morceaux choisis, entre routes de la mort, Fukushima ou barrages zadistes.
Route de la Turbie CHRISTOPHE RIHET
France

Investiguées, décomposées et reconstruites: c’est comme ça que se présentent les lectures fragmentaires du quotidien sélectionnées par les 48e Rencontres arlésiennes de la photo. Aux yeux de leur directeur, Sam Stourdzé, il est essentiel de cartographier une programmation d’une quarantaine d’expositions dénuée de thème fédérateur, à travers des points cardinaux. A savoir «le contemporain, notre ADN, dont la compréhension ne peut se réaliser sans références historiques, mais aussi les pratiques artistiques

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion