Économie

L’UE accro au gaz russe

Production en déclin et dissensions internes renforcent la dépendance gazière de l’Europe à la Russie.
L’Union européenne importe toujours plus de gaz naturel russe (ici le pipeline Dzuarikau-Tskhinval COMINF.ORG/WIKIMEDIA COMMONS
Energie

En 2016, les importations de gaz naturel russe en Europe ont battu tous les records, lisait-on fin juillet dans le rapport trimestriel sur le marché du gaz européen. Ce sont 41% des importations extra-européennes qui provenaient du pays des tsars. Du jamais-vu, même avant la crise ukrainienne – le taux s’élevait à 32,8% en 2011. Ces chiffres étonnent, alors que la stratégie de la Commission européenne, établie en 2014, vise

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion