Actualité

Crise sur le toit du monde

La construction d’une route dans une zone contestée de l’Himalaya fait resurgir le spectre d’un conflit.
Des troupes de l'armée indienne en exercice en 2013. Photo prétexte. Michael J. MacLeod
Inde-Chine

La rhétorique guerrière bat son plein entre Inde et Chine. Hier encore, Pékin a menacé New Delhi de «sérieuses conséquences» en cas de non-retrait, immédiat et sans condition, des troupes indiennes du plateau du Doklam, en pleine zone himalayenne. Depuis juin dernier, en effet, les armées chinoise et indienne (pays allié au Bhoutan) se regardent en chiens de faïence dans cette région frontalière contestée entre le Bhoutan et la Chine.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion