Livres

Vialatte le prolifique

Journaliste pour diverses feuilles de province et revues parisiennes, il était un écrivain mordant, délicieux, que l’on redécouvre en recueil.
Premier traducteur en français de Kafka PIERRE VIALATTE

On ne le lit peut-être plus guère, mais Alexandre Vialatte (1901-1971) avait du style et le sens de l’ironie dans le sang. Fils d’un officier de carrière aux fortes racines auvergnates, enfant à l’imagination débordante, il pense longtemps être destiné à suivre les traces paternelles. Il s’intéresse à l’Ecole navale, mais sa mauvaise vue (un œil amoché lors d’un accident d’enfance) finira par l’en détourner. Il fera les lettres à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion