Genève

Un premier Août qui fâche les nationalistes

Un groupe anonyme ne veut pas du Bénin comme hôte d’honneur pour la fête nationale. Il a lancé une pétition sur internet.  
Les feux d'artifices à Genève. Björn S./ Wikimedia Commons
Polémique

En Ville de Genève, la fête nationale suisse sera cette année co-célébrée avec le Bénin. Le GHI rapporte qu’en réaction, un groupe anonyme, appelé «Helvetia helvetia», lance une pétition sur Internet: «Contre un premier Août partagé avec le Bénin». Avec un argument plus que douteux: «Le Suisse ne descend pas du Béninois»…    «Inadmissible»  Pour Rémy Pagani, maire de Genève, cette pétition – qui totalise près de 500 signatures –

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion