Musique

Un jazz énergique, mais sous contrôle

Le batteur Mark Guiliana et ses acolytes ont fait vibrer l’Alhambra lundi soir.
Un jazz énergique, mais sous contrôle
DR
Critique

Lundi soir, à Genève, c’est en quelques coups tranchants de caisse claire que Mark Guiliana a lancé la quatrième ­soirée jazz de Musiques en été. Sur la scène de l’Alhambra, le batteur new-yorkais et ses acolytes ont fait vibrer la salle avec leur rythmique aussi déroutante qu’entraînante, à l’image de «Family First», un thème synchronisant batterie et contrebasse à l’extrême. Et en matière de rythmique, Guiliana et le pianiste Shai

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion