Genève

2900 francs pour 100 jours de travail?

Le syndicat SIT accuse le patron du restaurant Kikro d’avoir exploité deux travailleurs pour la rénovation d’un restaurant. L’employeur s’en défend et affirme vouloir déposer une plainte.
L’Ocirt a été saisi en vue d’annuler l’autorisation de commerce du restaurant Kikro aux Pâquis. Cédric Vincensini
Droit du travail

Banderoles, casquettes et gilets bleus. Une poignée de syndicalistes ont donné jeudi 20 juillet une conférence de presse devant le futur restaurant Kikro, dans le quartier des Pâquis. L’endroit vient d’être rénové par deux personnes, dont l’une est présente ce matin. A ses côtés, le SIT accuse le patron de n’avoir payé les deux travailleurs que 2900 francs nets chacun pour 99 jours de labeur, soit 776 heures. D’après leurs calculs, avec un salaire

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion