Suisse

Le «röstigraben» du petit billet

A 14 ans, trois ados sur quatre reçoivent régulièrement de l’argent de poche. Disparités
Les enfants romands doivent attendre un peu plus longtemps que les Alémaniques pour recevoir leur pécule.
Education

Stephan, un Zurichois, donne de l’argent de poche à ses enfants depuis leur entrée à l’école primaire: un franc par semaine la première année, deux francs dès l’entrée en deuxième, etc. Viviane, une Chaux-de-Fonnière, ne donne pas d’argent de poche à ses fils, mais ils reçoivent ce dont ils ont besoin quand ils veulent s’acheter quelque chose. Ces deux exemples confirment les résultats du premier sondage de grande ampleur (14 000 personnes) réalisé

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion