Arts plastiques

Une étrange danse du feu

Avec «Foreign Accent», l’artiste suisse Sandrine Pelletier s’approprie le château de Gruyères. Et installe 95 échelles dans l’église de Saint-François, à Lausanne
Quelques-unes des 95 échelles calcinées à l'église Saint-François. DR
Exposition

Sandrine Pelletier aime jouer avec le feu. Entre les mains de l’artiste suisse, les flammes transmutent les corps en objets et en installations fascinantes. A l’appel du conservateur Felipe Dos Santos, Sandrine Pelletier a investi une quinzaine de salles du château de Gruyères. Sept mois de travail auront été nécessaires pour accoucher d’une trentaine d’œuvres, à découvrir jusqu’au 22 octobre. Dès l’entrée de la forteresse médiévale, un pentagramme tourmenté de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion