Actualité

2017 en passe d’être l’année la plus meurtrière en Méditerranée

Selon un rapport d'Amnesty International, 2072 personnes sont décédées en tentant de traverser la Méditerranée au cours des six premiers mois de 2017.
Crise migratoire

L’année 2017 pourrait être la plus meurtrière en Méditerranée pour les migrants qui tentent de rejoindre les côtes italiennes au départ de la Libye. Amnesty révèle jeudi un taux de décès de 2,7%, soit trois fois plus qu’en 2015, pour un nombre de migrants similaire. «Si le deuxième semestre 2017 est à l’image du premier et qu’aucune disposition d’urgence n’est prise, 2017 est en passe de devenir l’année la plus

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion