Actualité

La majorité est nette mais pas trop

Le second tour des élections législatives confirme la chute des partis traditionnels de gauche et de droite.
La France insoumise et Jean-Luc Mélenchon obtiendraient WIKICOMMONS/MATHIEUMD
France

Après une première manche gagnée largement, tout l’enjeu de ce second tour était de savoir si la vague macroniste serait amplifiée au second tour, dimanche, ou si au contraire La République en marche (LREM) subirait un léger reflux. Il apparaît finalement que c’est plutôt la seconde hypothèse qui s’est réalisée. Certes, LREM et son allié le Modem devraient disposer de plus de 350 sièges, mais ils ne sont pas parvenus

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion