Solidarité

L’Argentine en ébullition sous Macri

Depuis 2016, la chute du pouvoir d’achat et des centaines de milliers de licenciements ont poussé les Argentins à reprendre le chemin de la rue. Rencontre avec des syndicalistes.
Depuis le virage néolibéral pris par le pays avec l’élection à la présidence du multimillionnaire Mauricio Macri fin 2015 Pepe Robles - CC (prétexte)
Amérique latine

La tension sociale croit en Argentine où le nombre de pauvres a augmenté de 1,5 million en l’espace d’une année et demie. Depuis le virage néolibéral pris par le pays avec l’élection à la présidence du multimillionnaire Mauricio Macri fin 2015, mouvements sociaux et syndicats manifestent plusieurs fois par semaine à Buenos Aires. Un mouvement qui a culminé le 6 avril dernier avec une grève générale et qui pourrait encore prendre de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion