Suisse

Public Eye et Swissaid exigent une transparence accrue

La révision du droit des sociétés anonymes proposée par le Conseil fédéral ne va pas assez loin selon les ONG.
Matières premières

Les règles en matière de transparence prévues dans la révision du droit de la société anonyme sont insuffisantes, estiment Public Eye et Swissaid. Seules 4 des 544 firmes du secteur des matières premières devraient dévoiler les paiements effectués à des gouvernements. Au rang des dispositions discutées dans le cadre de la révision du droit des sociétés anonymes figure l’obligation pour les entreprises du secteur des matières premières établies en Suisse

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion