Vaud

Pas de référendum contre le local d’injection

Après le ralliement d’une majorité du PLR au projet, l’Association romande contre la drogue renonce.
Lausanne

L’Association romande contre la drogue (ARCD) renonce «à contre-coeur» au référendum contre l’ouverture d’un local d’injection à Lausanne. Ses chances de le faire aboutir sont trop minces suite au ralliement d’une majorité du PLR au projet, déplore-t-elle. La décision a été prise en deux temps, écrit l’ARCD lundi dans un communiqué. D’abord, l’association a eu l’espoir que le Conseil communal soumettrait, comme en 2007, cette question très controversés à une

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion