Genève

L’internement ordinaire pour Fabrice A.

Le Tribunal criminel ne condamne pas le meurtrier d’Adeline M. à l’internement à vie. Il a toutefois retenu toutes les accusations à son encontre.
Wikimedia Commons Le Palais de justice genevois
Genève

C’était l’heure du verdict, mercredi après-midi au Palais de justice de Genève. Après six jours de procès, sans compter la délibération des juges, la sanction retenue par le Tribunal criminel à l’encontre du tueur de la sociothérapeute Adeline M. est lourde. Fabrice A. est condamné à une peine privative de liberté à vie, assortie d’une mesure d’internement ordinaire. Les juges n’ont donc pas retenu la sentence maximale, soit l’internement à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion