Livres

De carpes et de cour

Roman

Feriez-vous un roman avec des carpes pour héroïnes? Qu’y a-t-il de moins romanesque que des carpes sombres et dodues qui empestent la vase et se nourrissent de larves d’insectes? Après lecture du dernier roman de Didier Decoin cependant, Le Bureau des jardins et des étangs, jamais plus vous ne regarderez une carpe dans les yeux de la même manière, jamais plus vous n’oublierez les estampes de Hiroshige, une source d’inspiration

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion