Livres

Miroir des abattoirs

L’essai de Muriel Pic sonde les effets de la mise à mort animale sur sa pensée et ses souvenirs d’enfance.
Une scène du film de Georges Franju DR
Essai

En 1949, Georges Franju montre la mort des animaux à l’intérieur des abattoirs parisiens de la Villette et de Vaugirard, dans un court-métrage de vingt minutes où le sang coule en noir et blanc jusqu’à la Seine. C’est la première fois qu’une caméra entre dans ces lieux embués, où des hommes en tablier, mégot au bec et béret à la Prévert, travaillent à la chaîne (et parfois en chantant) à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion