Solidarité

Vies recyclées

Derrière elles, Haela, Gharam et Razzan laissent une ville assiégée, un mari disparu, un pays en ruine. Au Liban, ces trois Syriennes réinventent leur vie en recyclant des déchets.
Haela E. Haddad
Liban

Elles déboulent de tous les quartiers de Beyrouth, le ventre chargé de déchets recyclables, s’engouffrent dans le sous-sol d’un hangar d’Ouzaï, quartier périphérique et défavorisé, et repartent pour une nouvelle tournée. Depuis octobre 2015, les camionnettes de Recycle Beirut débarrassent les habitants de la capitale libanaise, excédés par la crise sanitaire qui s’est déclenchée en juillet 2015, de leurs ordures ménagères. A l’époque, la société de recyclage avait une centaine

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion