Suisse

«Il y a ici une foule d’espions allemands»

La Suisse n’a pas à rougir de ses activités de contre-espionnage, estime l’ancien agent Jacques Baud.
Jacques Baud lors d’une exposition sur les services secrets à Fribourg Alain Wicht-Archives
Espionnage

Arrêté à Francfort le 28 avril, l’espion suisse présumé croupit dans les geôles allemandes, et toujours plus de détails sont dévoilés. Mais il s’avère ardu d’y voir clair et de nombreuses questions demeurent sans réponse. La Confédération avait-elle le droit de rendre la pareille à l’Allemagne? Le grand voisin n’a-t-il pas dépassé les bornes en dépêchant des inspecteurs en Suisse pour y traquer la soustraction fiscale, en achetant des données volées

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion