Égalité

Le poids du patriarcat ralentit la cause des femmes

Pour la sociologue Amel Mahfoudh, l’Etat tunisien affirme l’égalité entre hommes et femmes mais ferme les yeux sur certaines discriminations.
Photo prétexte. Tarek Mrad / Flickr CC
Tunisie

De nombreux tabous ont été brisés en Tunisie depuis la révolution de 2011. Amel Mahfoudh, sociologue et collaboratrice à la Haute Ecole de travail social à Sierre, membre du comité de rédaction de la revue Nouvelles Questions Féministes et militante féministe tunisienne, estime toutefois qu’il n’existe pas encore de discours islamique progressiste dans ce pays. Entretien. Photo DR La cause des femmes en Tunisie semble ne progresser que lentement. Pourquoi?

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion