Genève

Une Romande dans la Jungle de Calais

Etudiante en sociologie à l’université de Genève, Mahaud Faas se rend régulièrement à Calais pour venir en aide aux migrants. Une expérience qui l’a transformée.
«Le fait de me lever tous les matins pour aider comme je peux me permet de supporter tout ça». JPDS
Portrait

Elle porte un prénom médiéval rare, Mahaud. A prononcer Mao, comme le dirigeant chinois avec qui elle partage un point commun: une détermination sans faille. A 22 ans, cette Mahaud-là dégage une incroyable maturité, sans rien cacher de ses doutes par ailleurs. Elle a passé deux mois et demi dans la Jungle de Calais, en France, l’été dernier. Bénévole pour une association distribuant du matériel de base aux migrants. «Cette expérience

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion