Actualité

La gauche déchirée

A l’approche du second tour, le débat est vif entre ceux qui exigent un barrage face au FN et ceux qui revendiquent le droit à l’abstention. Mais de nombreux électeurs semblent se résigner à voter Macron.
Dimanche WIKIMEDIA COMMONS
France

La gauche hexagonale est divisée face au choix qui sera soumis aux électeurs dimanche lors du deuxième tour de la présidentielle entre le centriste Emmanuel Macron et la candidate du Front national Marine Le Pen. Une partie des progressistes refuse de voter pour un candidat libéral dont ils rejettent le programme et condamnent la politique menée au sein du gouvernement pendant la présidence de François Hollande. Une autre se résout

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion