Genève

Faut-il ou non taxer les robots?

La robotisation est un enjeu majeur pour l'avenir de certaines professions. Focus à Genève, à l'occasion du 1er Mai.
Wikimedia Commons
1er Mai

La robotisation, thématisée par le comité unitaire du 1er Mai, est un enjeu majeur pour l’avenir de certaines professions. «A l’heure actuelle, il est difficile de connaître avec certitude l’impact qu’auront la numérisation et la robotisation sur le monde du travail. Ce qui est certain, c’est qu’il en aura un et qu’il va falloir trouver des solutions», affirme Manuela Cattani, secrétaire générale au syndicat SIT. L’effet direct probable: une suppression des

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion