Genève

Graves dysfonctionnements à l’Office des poursuites

Le changement de système informatique engendre une série d’inquiétants problèmes, selon la Commission de contrôle de gestion du canton. Le fonctionnement général de l’Office est en cause.
L'office des poursuites à Genève. JPDS
Fonctionnement de l'Etat

«Les faux débiteurs sont estimés à 14 000. Vous imaginez ce que ça représente pour les entreprises, l’Etat, l’emploi?», s’inquiète le député Christo Ivanov (UDC). «Ce qui se passe est gravissime. Notre rapport est peut-être en deçà de la réalité, mais nous visons l’intérêt général.» Ce lundi, la Commission de contrôle de gestion (CCG) du canton de Genève rendait public son rapport sur l’Office des poursuites. Un an d’investigations menées par

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion