Actualité

L’affaire Petrobras rattrape le gouvernement

Parmi 108 personnalités politiques, neuf ministres du président Michel Temer sont visés par la justice.
Brésil

Une nouvelle étape décisive du scandale de corruption Petrobras a été franchie mardi au Brésil. La Cour suprême a donné son feu vert à l’ouverture d’enquêtes visant notamment neuf ministres du gouvernement du président conservateur Michel Temer. Au total, 108 personnalités politiques de premier plan, y compris des dizaines de députés et sénateurs, figurent sur une liste de personnes protégées par une immunité, dressée par Edson Fachin, juge du Tribunal

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion