Actualité

Un camp de migrants détruit par un incendie

Des heurts entre migrants sont peut-être à l’origine du sinistre qui a réduit en cendres près de 200 cabanes en bois près de Dunkerque.
France

Le camp de migrants de Grande-Synthe, proche de Dunkerque dans le nord de la France, a été réduit à «un amas de cendres» lundi soir par un incendie. Il comptait environ 1500 personnes, principalement des Kurdes irakiens. «Le camp est détruit dans une très large mesure. On peut évaluer à 70% les installations ravagées par le feu», a déclaré à Reuters le Préfet du département, Michel Lalande. Plusieurs dizaines de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion