Solidarité

Vagues d’attaques contre les indigènes

Les droits des autochtones sont remis en cause depuis la destitution de Dilma Rousseff en 2016. Mais la recrudescence des violences date de plusieurs années déjà.
Davi Kopenawa Fernando Frazão/Agência Brasil / Wikimedia commons
Brésil

«L’histoire se répète. Les chercheurs d’or qui avaient envahi notre territoire en 1986 reviennent en force depuis 2013», a dénoncé mercredi dernier à Genève Davi Kopenawa, leader autochtone yanomami de l’Amazonie brésilienne. Avec à la clef la destruction des forêts, la contamination de l’environnement au mercure (avec de graves conséquences pour la santé des populations locales) et la résurgence de maladies contagieuses contre lesquelles les autochtones ne sont pas immunisés.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion