Vaud

Cocons architecturés pour écrivains

La résidence d’écrivains de la Fondation Jan Michalski s’ouvre aujourd’hui en accueillant ses trois premiers invités à Montricher.
La cabane Bonnet doit permettre de «se sentir protégé tout en observant le paysage pour nourrir sa créativité». Tonatiuh Ambrosetti
Montricher (VD)

«Un travail de dentelle pour les architectes », a relevé Vera Michalski-Hoffmann en présentant hier, les étonnantes «cabanes» d’écrivains accrochées à la canopée de béton de la Fondation Jan Michalski, sise sur la hauteurs du village vaudois de Montricher, au pied du Jura. Fixés entre de hautes colonnes de béton blanc, les sept modules s’exposent sous la forme de cubes d’acier, de verre ou de bois, de 20 à 35 m2.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion