Solidarité

Révolution timorée vs restauration

Le sociologue François Houtart fait le bilan du projet de développement conduit par Rafael Correa, à la veille d’une élection présidentielle dont l’enjeu dépasse les frontières de l’Equateur.
En cas de victoire de Lenin Moreno (photo) WIKIMEDIA COMMONS/CANCILLERÍA DEL ECUADOR
Equateur

Le second tour des élections présidentielles, dimanche 2 avril, en Equateur, marquera le cours de l’histoire d’un continent latino-américain en mutation. Bien que la thématique internationale soit pratiquement absente de la campagne, les résultats indiqueront les tendances et renforceront les alliances continentales. En cas de victoire de Lenin Moreno, candidat du parti gouvernemental Alianza País, le projet d’intégration régionale sortirait renforcé. Si le banquier Guillermo Lasso – candidat de la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion