Vaud

Santé, place aux grands chantiers

(2/4) Les partis devront faire face au vieillissement de la population et à la hausse des coûts.
Lausanne, 18.02.2016 Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) © Mario Togni / Le Courrier MTI
Elections cantonales vaudoises

Que ce soit le maintien à domicile, le soutien aux proches aidants et même l’application restrictive de la clause du besoin, la recette du ministre de la Santé, Pierre-Yves Maillard, satisfait. Le temps où la droite balayait la planification hospitalière pour préserver les cliniques privées (2011) semble bien révolu. Il y a deux ans, le parlement acceptait un décret issu d’un compromis pour limiter l’acquisition d’équipements médicaux lourds (IRM, scanners)

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion