Vaud

SOS, patrimoine en danger

D’anciens responsables du patrimoine dénoncent la politique de Pascal Broulis.
La lettre ouverte dénonce les «longues années d’atermoiements» avant que Pascal Broulis ne concède des «subsides en tout dernier ressort» Pierre Bona / Wikimedia Commons
Vaud

Ils qualifient eux-mêmes leur action de «démarche exceptionnelle». Ces «anciens serviteurs de l’Etat» ont pris la plume pour rédiger une lettre ouverte au Conseil d’Etat vaudois. «Nous estimons que le patrimoine historique et archéologique vaudois est en danger», écrivent-ils en se faisant lanceurs d’alerte. Ils suggèrent que le climat est plutôt pesant, en disant parler aussi «au nom d’un grand nombre de personnes actives dans ce domaine, et qui ne

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion