Autre

Les robes des femmes

Une installation collective dans le foyer de la Comédie de Genève conclut le parcours artistique d’un groupe de Solidarité Femmes, via le projet socioculturel La Marmite.
Pour certaines participantes Jeanne Roualet
Médiation culturelle

Exposer une robe, en l’occurrence sa robe de mariée, n’est pas une décision anodine. «C’était peut-être le moment de la poser et de la revoir autrement, raconte Céline. Comme si je mettais un morceau de moi dans ce projet collectif.» Céline sort d’une procédure de divorce qui aura duré cinq ans. La violence qu’elle a subie a été d’ordre psychique. En 2011, elle prend contact avec Solidarités Femmes pour recueillir un

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion